Connectez-vous S'inscrire
Newsletter
Facebook

Boutique2Mode



Salons en questions

Autrefois indiscutable, le rôle des salons dans la filière mode est aujourd’hui remis en question. Sur la base d’une vaste enquête, Boutique2mode dresse un bilan des atouts et faiblesses de ces institutions tout en soulignant les efforts considérables – parfois mal connus – qu’elles ont accomplis ces dernières années.


Salons en questions
Pour un certain nombre de détaillants – et non des moindres, les salons demeurent une étape cruciale et incontournable de leur activité. Pour rencontrer leurs fournisseurs d’abord, sans forcément leur passer commandes sur les stands. « Je regarde rapidement les collections, discute avec les commerciaux pour faire l’état de la saison en cours et prends rendez-vous pour les achats en showroom ultérieurement », explique l’acheteuse de la boutique parisienne L’Exception, Valentine Deblauwe. « Je passe toutes mes commandes sur Who’s Next pour concentrer mes achats sur une semaine et gagner du temps. Je regrette que certaines marques aient quitté le salon, ce qui m’a conduite à les arrêter. Les salons facilitent la tâche des détaillants et les marques doivent investir pour y être présentes », déclare Alix Tavant de la boutique Paula Coste à Dijon. 

Salons d’attentes

Même écho de la part d’un spécialiste de la bagagerie qui déplore que les grandes marques comme Samsonite, Delsey ou Lancaster aient abandonné les salons. « Avec certains fournisseurs, on peut obtenir une remise en commandant sur le stand», ajoute Gil Roussel de la boutique de lingerie Intimo à Nîmes. « Comparer les offres sur un même lieu permet d’optimiser les achats », relève un confrère. L’autre attrait du salon pour ses inconditionnels est d’y trouver les nouvelles marques nécessaires pour renouveler leur offre régulièrement et réveiller les envies de leurs clients. « Je consacre environ 30 % de mon budget d’achat aux nouvelles marques », confie la gérante de Batt & Blou à Nantes, Valérie Blouet. « Nous référençons environ vingt nouveaux noms chaque saison, dont nous aimons être le premier diffuseur », poursuit Valentine Deblauwe. « Dans ma visite exhaustive des halls, allée par allée, je privilégie les prospects », indique Nathalie Samson de l’enseigne parisienne Brand Bazar. Enfin, les adeptes des foires y trouvent une information primordiale sur les tendances présentée sur les forums et dégagée par l’ensemble des stands, qui les nourrit ensuite tout au long de la saison. Pour « sortir de sa routine », avoue un détaillant, « se mettre dans le bain de la saison à venir », renchérit Sissi Pachiaudi de Pop Corner à Marseille, « sentir l’ambiance de la saison », continue Nathalie Samson, les salons restent un rendez-vous immanquable pour démarrer la saison.

Il vous reste 80% de cet article à lire

Pour poursuivre la lecture et découvrir les habitudes et tendances d'achat chez les professionnels de la mode, abonnez-vous à Boutique2Mode et recevez le prochain numéro, avec inclus à l'intérieur notre Dossier Spécial Salons
 
Lundi 12 Juin 2017
François Gaillard


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 4 Mai 2017 - 11:59 Osez la montée en gamme €