Connectez-vous S'inscrire
Boutique2Mode

E-commerce: Quels investissements pour quels résultats ?

La e-fashion crève l’écran ! Prêt-à-porter, chaussures, lingerie, accessoires… Tous ont le vent en poupe sur Internet. Reste que la concurrence est de plus en plus rude. Tour d’horizon de sites de marques et multimarques, avec leurs bons et leurs moins bons résultats.


Les produits modes sont le plus achetés en ligne. Et le développement fut rapide : en 2006, 2 % du marché passait par le Net. Aujourd’hui, c’est plus de 15 %. Une cible se distingue en priorité, celle des enfants. Illustration avec le site Smallable, qui prévoit de dégager 20 M€ de chiffre d’affaires cette année. Rentable depuis 2014, le site créé il y a tout juste 7 ans avec un capital social de 150 000 euros, vient de boucler un second tour de table de 5 millions d’euros. Son succès, la plateforme l’explique par le contenu éditorial qu’elle diffuse et qui tient informé ses clients des dernières tendances. Autre site de mode pour enfants, celui de Mademoiselle Moustache qui, s’il défraie moins la chronique que Smallable, affiche un succès d’estime, comptant une clientèle fidèle (35 % du total), qui la suit depuis sa création. Derrière ce e-shop, créé le 1er avril 2014, se cache en fait une mère de famille belge, qui a monté ce site marchand pour avoir le temps d’élever ses quatre enfants. Tout est d’ailleurs parti d’eux. « En France, je ne trouvait pas de vêtements qui me plaisaient pour les habiller. Je cherchais du bio, du coloré, … en vain, indique Ellen Grossen, la dirigeante. J’ai donc fini par imaginer mon site, Mademoiselle Moustache. J’y revends mes marques préférées, principalement belges, suédoises, scandinaves et espagnoles, dont certaines en exclusivité. » Elle a investi 15 000 euros pour débuter : achat des premiers stocks, création du site internet, taxes… Aujourd’hui, ses ventes lui rapportent entre 500 et 2 500 euros par mois mais quand on y soustrait le prix d’achat des articles, la TVA et les taxes professionnelles, il ne lui reste pas grand-chose. Néanmoins, l’entrepreneuse ne se décourage pas et continue son bonhomme de chemin sur le net. Son objectif : être rentable dans les trois ans et ouvrir une boutique physique du côté de Toulouse.

Vous pouvez poursuivre la lecture de cet article et découvrir les stratégies mises en place par les professionnels de la mode pour réussir à rentabiliser la vente sur internet dans Boutique2Mode n°30.  
Commandez ce numéro ou abonnez vous à boutique2Mode et recevez gratuitement ce magazine.
 
Mardi 29 Décembre 2015
Christelle MAGAUD


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 6 Mars 2019 - 14:33 Quelle stratégie adopter face aux promotions ? €

Jeudi 18 Janvier 2018 - 18:10 Quel avenir pour la mode à petit prix ? €

Mercredi 13 Décembre 2017 - 16:50 Coco’n Shopping, du multimarques au multicanal €