Connectez-vous S'inscrire
Boutique2Mode

Les boutiques connectées font recette

A l’heure où le client se digitalise un maximum, plus de 9 Français sur 10 réalisent encore leurs achats en boutiques. Et le commerce traditionnel a encore des cartes à jouer, notamment celles du numérique.


« Depuis 2002, nous rentrons les adresses mails et les numéros de téléphones de nos clients dans une base de données, rapporte Bernard Bonneau, gérant de la boutique Algorithme La Loggia. Au début, nous utilisions Outlook, pour envoyer des messages régulièrement via e-mail et sms. Puis, avec l'augmentation des données enregistrées (4000 clients sont référencés à date, ndlr), nous avons décidé de sous-traiter les campagnes d'e-mailing et de sms à un prestataire". Une tendance que confirme Olivier Benoit, consultant chez Solutions Boutiques : "Nous incitons les détaillants à constituer et tenir à jour leur fichier clients et prospects, car nous enregistrons des scores de ventes intéressants ensuite lorsqu'ils nous sollicitent pour la diffusion de campagnes SMS." Une prospection qui se décline également sur les réseaux sociaux.  La société familiale Allison - trois boutiques à Paris et un e-shop - communique tous les deux jours sur Facebook, poste très régulièrement des photos de mannequins portant ses vêtements sur Instagram et épingle ses "best of" sur Pinterest. Une stratégie souvent développée avec des prestataires. "Nous assurons la formation des commerçants dans le secteur spécifique de la mode, afin qu'ils soient à l'aise avec les réseaux sociaux", confirme Olivier Benoit. "Et pour certains, qui n'ont pas le temps, nous créons leur page Facebook", poursuit-il.   "Mais les détaillants ne peuvent pas faire l'impasse de la maitrise des réseaux sociaux et de la communication numérique, car cela a un impact direct sur leur chiffre d'affaires", met en garde le consultant de Solutions Boutiques. Avec parfois un effet quasi immédiat: pour Allison-Le shop , le mois d'août, habituellement creux en termes de ventes, a généré le double des ventes habituelles. Quant à sa page Facebook, elle a enregistré 15 000 visites. « Aujourd’hui, entre 5 et 15% du chiffre d’affaires d’une entreprise provient de sa communauté », souligne Edouard Duban co-fondateur de l'agence web Alioze. Le développement suivant ? Placer un compteur en vitrine : à chaque like sur la page Facebook de la boutique, le compteur afficherait le nombre réactualisé. Simple et facile à mettre en place !
 
Abonnez vous et recevez en cadeau Boutique2Mode n°28 qui consacre notamment un article complet sur cette thématique. E-astuces : comment développer vos ventes avec les nouvelles technologies ?

 
Lundi 6 Juillet 2015
La rédaction


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 2 Mai 2017 - 16:28 Comment fidéliser les modeuses ? €

Dimanche 20 Novembre 2016 - 17:46 Comment consomme le client du XXIème siècle ? €