Connectez-vous S'inscrire
Boutique2Mode

Vitrines, mannequins, agencement : les nouvelles tendances pour mieux vendre

Les temps sont durs mais séduire le consommateur et déclencher l’acte d’achat n’est pas mission impossible. Plus que jamais, investir dans le merchandising se révèle l’arme absolue.


«Le merchandising c’est avant tout l’art d’impulser, rappelle t’on au sein de l’IFM (Institut Français du Merchandising). C’est aujourd’hui l’ensemble des stratégies et des techniques qui permet d’optimiser la rencontre du produit et du client sur le point de vente. Ses objectifs sont multiples : guider le consommateur et fluidifier son parcours en magasin, mettre le produit en valeur, créer l’environnement indispensable pour susciter le désir et faciliter l’acte d’achat.» Facile à dire, mais à faire ? Et bien détrompez-vous. Aujourd’hui, les marques et distributeurs sont nombreux à proposer des outils simples. Si cela demande un peu d’investissement, le jeu en vaut vraiment la chandelle. «Plus que jamais, c’est en cette période agitée pour les marchés, due à la mutation rapide de modes et repères de consommation, que le merchandising doit guider le client dans sa recherche de satisfaction», souligne l’IFM.

Les mannequins pour capter le regard

Et cela commence dans la rue, sur le trottoir. «La concurrence est telle aujourd’hui, qu’il faut imposer sa présence dès la vitrine, rappelle Béatrice Quérette à la tête de l’agence Merchanfeeling. Celle-ci doit-être actuelle mais aussi proposer une vraie animation. Plus que jamais, la personnalisation est une arme face aux grandes enseignes de mode et aux vitrines impersonnelles.» Même sentiment pour Christophe Barthélémy, fondateur de Faire Play (interview dans Boutique2mode n°31). «Il y a 1001 nuances de mode et l’on peut faire beaucoup avec peu de moyens, mais il y a une seule position à avoir : c’est la cohérence entre la vitrine et l’intérieur de la boutique», estime-t-il. Indispensable à la bonne présentation d’un vêtement, le mannequin joue un rôle clé dans l’affirmation de son point de vente. «ll y a un vrai retour du beau mannequin, note Béatrice Quérette. Des grands noms du luxe aux enseignes de mode branchées, le modèle du moment est plutôt longiligne et épuré. Il a aussi souvent une tête en forme d’œuf sculpté.» Chez Almax (qui compte parmi ses clients aussi bien Kenzo que Costume National ou encore Zara), la collection phare s’appelle Abstract. Elle représente bien la tendance actuelle qui se caractérise par des poses plus dynamiques. «Fini les mannequins avec les jambes plantées droites, on est dans la scénographie à 100 % avec des silhouettes qui adoptent des poses qui semblent faire vivre le vêtement», analyse Béatrice Quérette. Jambes écartées, poings sur les hanches ou bras en l’air, on note la même évolution chez Bonaveri – qui fournit aussi bien le luxe (Hermès, Berluti, Givenchy, Saint Laurent, Louis Vuitton, Chanel, Lanvin, Paul Ka), que Le Printemps, Les Galeries Lafayette ou encore Max Mara – avec les modèles Aloof. Idem chez Genesis Mannequins (qui a pour clients de nombreuses marques de jeans et grands magasins) avec les nouvelles lignes Eva et New Generation, ou encore chez Cofrad avec la ligne Drive. Cette dernière, dédiée à la mode masculine, a même revu les mensurations de ces modèles pour les rendre plus polyvalents.

Quand le mannequin mixe les matières

Si le blanc fait un grand retour dans les vitrines des plus grands noms de la mode et enseignes de prêt-à-porter, une autre tendance prend de l’importance : les mannequins bi-matière. « Depuis environ 2 ans, le mix and match, souvent bi ou trimatières (jambes en résine, buste et tête en tissu et bras en bois par exemple) a pris de l’importance, confirme Mark Demyttenaere, Managing Director du groupe CTN (mannequins Hans Boodt). Les possibilités de combinaisons, couleurs et textures sont presque devenues illimitées. » Un courant également observé chez Retif avec la ligne Vintage et Window France qui a lancé la ligne Absolute Vintage. « Le mannequin articulé est sans conteste le produit du moment dans l’industrie de la mode et nous en proposons une version plus élégante et high-tech, indique Jennifer Mesguich, la directrice marketing. Avec Absolute Vintage, le design a été modernisé tout en améliorant la qualité, la flexibilité et le confort d’utilisation du mannequin.» Le secret de cette réalisation : des bras en bois avec des articulations pivotantes et rotatives nouvelle génération que l’on peut relâcher ou serrer pour maintenir la position. Même La Bonne Accroche, rachetée il y a un an et dont l’offre décline désormais des mannequins, suit aussi la tendance. « Le buste fait un grand retour avec un mélange de matières, explique Benjamin Ravarit-Dethon, co-dirigeant de la société. Nous proposons même de les réentoiler lorsque ceux-ci ont vieilli. »

 

Vous pouvez poursuivre la lecture de cet article et découvrir comment bien choisir vos mannequins, décupler les ventes additionnelles par de simples aménagements, et plus généralement transformer votre boutique en lieu de vente unique, dans Boutique2Mode n°31
Commandez ce numéro ou abonnez vous à boutique2Mode et recevez gratuitement ce magazine.
Mardi 5 Janvier 2016
Céline Vautard


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 20 Septembre 2018 - 11:42 GENESIS propose ses PUNK DELUXE en vitrine !

Mardi 2 Janvier 2018 - 12:42 Plan de Vitrines, mode d’emploi

Mercredi 20 Septembre 2017 - 19:01 Développez vos ventes additionnelles